Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Onagre (Oenothera biennis)

Publié le par Asterman

Photos-Fin-2009-4691.JPG 

(C'est la plante au fond à gauche de la photo au milieu des asters)

 

Appelée aussi jambon-du-jardinier, herbe-aux-ânes, mâche rouge ou encore jambon-de-saint-Antoine, l’onagre est aujourd’hui plus présente au jardin d’ornement qu'au potager. Ses utilisations sont multiples.

La partie la plus souvent utilisée de l'onagre est sa racine charnue. Mais, après étiolement, les jeunes feuilles sont consommables en salade, tout comme les fleurs ; une fois cuits, les jeunes fruits sont, eux aussi, comestibles. L’huile d’onagre, tirée des graines, a des vertus médicinales, elle est aussi utilisée en cosmétologie.

Mais elle est aussi très décorative, elle apporte de la clarté dans les endroits un peu sombre du jardin.

Cette onagre est bisannuelle et se ressème au gré de ses désirs...........

 



 

Voir les commentaires

Cicerbita macrophylla

Publié le par Asterman

Voila une nouvelle fois une plante qui a de la feuille..............

 

Cicerbita macrophylla [HDTV (720)]

Appelé également cicerbite à grandes feuilles ou Mulgédie à grandes feuilles cette vivace de la famille du pissenlit peut atteindre 150cm de hauteur et fleurit au mois de juillet.

Ses fleurs de 4cm de diamètre sont semi doubles, dans la nature elle habite au bords des routes, fossés......

 

La laitue à grandes feuilles est originaire des massifs montagneux de l’Oural et du Caucase. Il est d’ailleurs conseillé de limiter sa croissance dans les plates-bandes. Parce qu'il s’agit d’une plante de grande taille, elle fait de l’ombre à ses voisines. Elle croît souvent pour former de grandes étendues et peut parfois se naturaliser.

La fleur ressemble à celle de la chicorée sauvage (Cichorum intybus)!

Voir les commentaires

Inula helenium

Publié le par Asterman

Photos-Fin-2009-4648--HDTV--720--.JPG

 

 

La grande aunée jouait déjà un rôle important de plante médicinale chez les Romains et les Grecs. Les rhizomes et les racines qui étaient cueillis en automne étaient utilisés pour traiter les vers intestinaux, les maladies et troubles respiratoires et pulmonaires, ainsi que les rhumes, mais également pour faciliter la digestion, et en tant qu’antiseptique dans le traitement des blessures. Le rhizome épais de la plante contient des doses élevées d’inuline, comme la scorsonère d’Espagne (Scorzonera hispanica), autre membre de la famille de la marguerite. La grande aunée est cultivée pour ses racines qui sont utilisées en cuisine comme ingrédient et pour parfumer les schnaps. À haute dose, les ingrédients actifs présents dans la racine peuvent toutefois provoquer des nausées. Dans les Balkans et en Europe centrale, sa culture subsiste pour les mêmes raisons qu’au Moyen-Âge.

La grande aunée ressemble à son proche parent d’Europe de l’est, l’œil de bœuf (Telekia speciosa). C’est également une grande vivace à l’aspect désuet qui survit depuis des décennies dans les vieux jardins ou sous forme naturalisée en europe. La grande aunée est toutefois plus velue, et ses fleurs, qui sont un peu plus grandes, sont jaune vif. L’œil de bœuf aime également les terrains humides, tandis que la grande aunée préfère les emplacements plus secs et ensoleillés.

Elle est plus fréquente autour des jardins des vieux manoirs et des presbytères. C’est une plante vigoureuse qui pousse et se propage même lorsqu’elle est livrée à elle-même. La grande aunée est une plante de toute beauté qui dans un jardin attire de nombreux papillons. Elle peut également intéresser les chats, car elle est censée avoir un effet relaxant chez les souris.

 

Photos-Fin-2009 4649 [HDTV (720)]

 

 

 

 

 

Sa hauteur peut atteindre 2m et son port est d'aspect relativement exotique, ce qui en fait une plante de fond de massif très intéressante.

Le possede egalement inula magnifica  et inula Racemosa

Voir les commentaires

Aster glehnii

Publié le par Asterman

Aster-glehni-aglehni--HDTV--720--.JPG

 

Encore un beau!!! botanique de surcroît, 1m50 de hauteur floraison blanche qui peu durer trois mois, de juillet à  septembre, son feuillage est également original.

Pour les aventuriers qui voudraient le voir dans son habitat d'origine, on le rencontre du Japon aux îles Sakhaline !


Coté cuisine:


Au Japon, les jeunes pousses et jeunes feuilles sont cuites puis trempées dans de l'eau pour enlever l'amertume, et mangées en légume, assaisonnées de gomasio, de sauce soja, ou bien en soupe miso.

 

A vos marmites..........

Voir les commentaires