Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le merle noir (Turdus merula)

Publié le par Asterman

 

hebergeur d'image

 

Le merle noir est connu de tous, c'est lui cet oiseau au bec jaune si caractéristique qui tranche sur le noir de jais du plumage.

Vu de plus près (on le distingue sur la photo) on peut remarquer le cercle orangé qui borde ses yeux. La femelle, un peu moins élégante (pour une fois mesdames), est de couleur brune sur le dos; sa gorges et sa poitrine sont plus ou moins roussâtres et striées de sombre, son bec est brun noiratre. Le merle à une taille d'environ 25cm.

Son chant flûté et mélodieux signale aussi bien souvent sa présence, notamment à la tombée de la nuit.

 

Le merle noir est répandu dans tout le pays, seulement un peu plus arre dans le midi.

On le rencontre partout, en plaine dans les landes d'ajoncs, dans les haies et les buissons.............en montagne, il monte jusqu'à 1200m environ.

 

Sa nidification à lieu dans les fourches d'arbres ou d'arbustes, camouflé dans le feuillage de persistant, thuya, lierre.... sous une poutre à l'intérieur d'un bâtiment généralement entre 1m et 3m de hauteur.

 

Nourriture: insectes, vers de terre baies diverses et en ce moment il se délecte de pommes laissé par-ci par là dans le jardin.

 

Voir les commentaires

Joyeux noël

Publié le par Asterman

 

 

hebergeur d'image

 

(Même en hiver le cercis canadensis en impose)

 

 

 

Spécialement pour Coline

 

Le feuillage en saison:

 


hebergeur d'image

 

La floraison

 

 

hebergeur d'image

Voir les commentaires

Balade en forêt de Nieppe

Publié le par Asterman

Avec ses 2 600 ha, la Forêt Domaniale de Nieppe est le plus grand massif forestier de l’Arrondissement de Dunkerque. Sa position sur l’ancienne limite linguistique entre la Flandre et l’Artois lui a laissé l’origine de son nom : « N IEP » qui signifie l’orme en flamand. Le Bois Domanial des Huit Rues, devenue propriété de l’Etat en 1921, fait partie de ce massif.
Cette forêt a été marquée par les deux dernières guerres. De nombreux trous de bombes et des vestiges de blockhaus sont là pour nous le rappeler. En bordure du Bois Domanial des Huit Rues subsiste toujours une rampe de lancement de V1.
La Forêt Domaniale de Nieppe s’étend dans la plaine de la Lys sur des terrains argileux, son altitude varie entre 15 et 19 mètres.
Le chêne pédonculé est l’essence dominante. Viennent ensuite le frêne, le merisier et le peuplier. Dans le Bois Domanial des Huit Rues, situé sur une butte, à 67 mètres d’altitude, sont également présents le hêtre et le châtaignier.
Pour effacer les dégâts causés par les guerres et assurer la pérennité de cette forêt, chaque année 10 000 m3 de bois sont récoltés et 25 ha sont régénérés naturellement ou par plantations.
Sa richesse floristique et faunistique attirent de nombreux visiteurs. Aussi différents aménagements ont été installés pour recevoir ce public : des aires de pique-niques et de stationnement, des panneaux d’information.

 

Voici quelques photos du moment:

 

 

Photos-aout-septembre-2010-3890--DVD--PAL--.JPG

 

 

Photos-aout-septembre-2010-3885--DVD--PAL--.JPGPhotos-aout-septembre-2010-3880--DVD--PAL--.JPG

 

 

Photos-aout-septembre-2010 3832 [DVD (PAL)]

 

Photos-aout-septembre-2010-3888--DVD--PAL--.JPG

Photos-aout-septembre-2010-3900--DVD--PAL--.JPG

Photos-aout-septembre-2010 3852 [DVD (PAL)]

Voir les commentaires

L'engrais du pauvre

Publié le par Asterman

Photos-aout-septembre-2010-3809--DVD--PAL--.JPG

 

Encore une bien belle surprise ce matin au réveil, il nous avait annoncé un hiver rude mais là, en plus, nous sommes dans la durée.

Pas evident pour aller au travail, mais quel plaisir pour les yeux...........

 

Mais ses effets ne sont pas uniquement décoratifs au jardin : son accumulation  constitue d'énormes réserves d'eau; elle protège la terre du gel et favorise ainsi la végétation, vous connaissez peut-être ce proverbe:  la neige est l'engrais du pauvre, elle est trés riche en azote.

 

La neige, renfermant beaucoup d'air, est trés mauvaise conductrice de la chaleur. Alors que la température peut descendre jusqu'à plusieurs degrés au-dessous de zéro dans la couche supérieure, la neige de la couche inférieure, au contact du sol, se maintient généralement autour de zéro degré.

 

Prenons une couche neigeuse de 40 cm d'épaisseur: si la température superficielle est de 8°C au-dessous de zéro, la couche inférieure est à la température de 0°C. Voilà pourquoi les petites pousses de blé d'hiver, les racines et les tubercules trouvent dans la neige une protection contre le gel hivernal.

 

 

Photos-aout-septembre-2010-3812--DVD--PAL--.JPG

Voir les commentaires

Les Astructs

Publié le par Asterman

Les petits trucs qui suivent sont connues par beaucoup de jardinier mais servent un peu de piqûre de rappel.......

 

 

Contre le dessèchement des tiges

 

Les Asters sont réputés pour leur sensibilité à l'oïdium et le dessèchement du bas des tiges rendant  ainsi l'aspect de la plante inesthétique.
Pour y pallier, il est possible, en créant un retard partiel de végétation de cacher les hampes dénudées: En Mai/juin il suffit de tailler devant la souche quelques branches à ras du sol, puis tailler en dégradé jusqu'en haut. La végétation repartira avec retard de la coupe, échappant au dessèchement. Ce petit truc "cache misère" permet d'avoir de la verdure sur toute la plante. Il est à pratiquer sur les espèces hautes du genre novi belgii ou novae angliae.

Autre petit système, planter devant les asters sensibles, des vivaces aux feuillages assez touffues (rudbéckia, graminées.......) afin, une nouvelle fois, de cacher les bas de tiges plutôt dégarnis.

 

 

 

La taille d'hiver

 

Pour la taille d'hiver, cela dépend entièrement du jardinier: soit il s'oriente dans l' optique d'un espace propre et soigné, soit il se dirige sur un jardin naturel.

Dans le premier cas, les hampes florales seront taillées à ras du sol en fin de saison, en général de fin octobre à décembre, si le temps le permet, pour éviter le surcroît de semis spontané et pour éviter également, l'aspect inesthétique des tiges fanées sur le sol.

 

 

 

Dans le cas du choix d'un jardin naturel, tout est laissé à la nature, les graines sont laissées aux oiseaux et autres mammifères, les tiges fanées permettent aux insectes d'hiberner en tout tranquillité. C'est uniquement en février Mars que le jardinier viendra tailler et enlever le surplus de déchets. La plupart du temps les tiges et feuilles laissées sur le sol ce décomposent très rapidement pour donner de la matière organique à la terre qui viendra nourrir les plantes. Personnellement c'est ma vision du jardin d'hiver et du jardin en général

img_0-129_8_fr_vermiculite.jpg

 

 

Le semis

 

N'hésitez pas pas à tenter le semis d'asters, mes meilleurs résultats m'ont été donnés sur du semis du mois de janvier (sous serre), semis dans un terreau très fin sur lequel j'ai

  déposé les graines recouvertes de vermiculite (voir photo)

La levée ce fait au mois d'avril,

 

 

 

 

 

A bientôt pour d'autres Astrucs......................


Voir les commentaires

Schizostylis coccinea

Publié le par Asterman

Photos-aout-septembre-2010-3800--DVD--PAL--.JPG

 

 

Photos-aout-septembre-2010-3797--DVD--PAL--.JPG

Schizostylis coccinea 'Alba'                                                                                Schizostyllis coccinea

                                                                                                                 'Finland Daybreak'

 

 

 

Cette plante appartient à la famille des iridacées. On la nomme aussi lis des Cafres.

 

Elle pousse en Afrique du Sud en prairies humides.

 

Malgré son origine africaine, elle résistera à des gels de -10°C. A protéger des grands froids surtout par chez nous. Elle apprécie la culture en container, tant que le substrat reste humide, rentrer les pots à l'abri du gel en hiver.

 

Le schizostylis pousse en bordure de berges et peut être utilisée près d'un point d'eau comme un bassin, étang, mare ou encore en rocaille humide. Il préfère les situation chaude et le soleil.

Dans les régions froides et en pleine terre il faut pailler sévèrement les pieds à l'aide de feuilles, de pailles ou de fougéres.

Elle fait parti des dernières plantes à fleurir en extérieur avant l'arrivée des hellébores.

Sa hauteur peut variée de 40 à 60cm et la floraison peut durer jusqu'au mois de décembre sauf si, comme en ce moment les gelées sont rudes.

  La multiplication s'effectue par division de la touffe au printemps. 
Le semis se réalise à la même époque. Les plantules mettront alors trois ans avant de fleurir comme bon nombre de bulbeuses.

 


Photos-aout-septembre-2010 3802 [DVD (PAL)]

Schizostyllis coccinea 'November Cheer'

 

Photos-aout-septembre-2010-3795--DVD--PAL--.JPG

 

Schizostylis coccinea 'Mrs Hegarty'

 

Les autres variétés: 

 

- Schizostylis x "Jennifer"........ rose saumon

- Schizostylis coccinea ' Maidens Blush '..............Blanc rosé

-Schizostylis major..........rouge

- Schizostylis coccinea ' Salmon Charme '..............saumon corail

- Schizostylis  ‘Viscountess Byng’................. rose pâle

 

Et bien d'autres..........

Voir les commentaires