Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #petits trucs de jardinier tag

Grand nettoyage 'bis'

Publié le par Asterman

Le travail continu avec aujourd'hui le nettoyage puis l'épandage de compost maison sur les massifs.

C'est en fait, plus un mulch que je mets en surface sans l'enfouir, les bestioles du jardin se chargeant du travail.

Janvier-2011-6299--DVD--PAL--.JPGJe vous fais un bref résumé de la réalisation de mon compost. je ne vais pas m'étaler sur le sujet sachant que de nombreux articles ou livres en parlent bien mieux que moi.

Le compost que je présente à entre 6 et 8 mois, ma façon de faire est très simple:

- Un endroit à l'ombre/mi-ombre sur un sol pleine terre (si vous avez la place, c'est bien mieux que les bacs vendus en magasin).

- Pas d'ajout de vers de terre, ils viennent seuls.

- Pas de mouvement durant la période de décomposition, je ne le retourne pas et pas d'arrosage.

- Ajout de fumier de cheval à moitié décomposé régulièrement (par couches), c'est d'ailleurs la seule chose qui est faite par couches.

- J'y mets également beaucoup de consoude officinale et d'ortie que je laisse volontairement dans le jardin.

 

Sur la photo qui suit nous voyons bien la couleur noire d'une terre riche en nutriment. Seul la partie supérieure n'est pas décomposée.

Janvier-2011-6303--DVD--PAL--.JPGQue mettre dans le compost:

- Les déchets du jardin en évitant les plantes montant en graines et celles avec grosses racines.

- Les déchets de la maison: épluchures de légumes, de fruits en évitant les agrumes s'ils ne sont pas bio.

- Des brindilles et des feuilles, attention de ne pas amener de feuilles de plantes trop malades et de branches trop grosses.

- Les cartons de sopalin ou de papier toilette et en général tous les cartons non encrés.

- Un peu de tonte, mais là également faire attention à bien laisser sécher avant de l'incorporer au compost sinon je ne vous dis pas l'odeur............(un bon compost ne sent pas).

- Des plantes sauvages activatrices de la décomposition (consoude, ortie).

 

Et voila le travail:

Janvier-2011 6298 [DVD (PAL)]

Janvier-2011-6302--DVD--PAL--.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Bon compostage et joyeuses fêtes de Pâques............

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Les Astructs

Publié le par Asterman

Les petits trucs qui suivent sont connues par beaucoup de jardinier mais servent un peu de piqûre de rappel.......

 

 

Contre le dessèchement des tiges

 

Les Asters sont réputés pour leur sensibilité à l'oïdium et le dessèchement du bas des tiges rendant  ainsi l'aspect de la plante inesthétique.
Pour y pallier, il est possible, en créant un retard partiel de végétation de cacher les hampes dénudées: En Mai/juin il suffit de tailler devant la souche quelques branches à ras du sol, puis tailler en dégradé jusqu'en haut. La végétation repartira avec retard de la coupe, échappant au dessèchement. Ce petit truc "cache misère" permet d'avoir de la verdure sur toute la plante. Il est à pratiquer sur les espèces hautes du genre novi belgii ou novae angliae.

Autre petit système, planter devant les asters sensibles, des vivaces aux feuillages assez touffues (rudbéckia, graminées.......) afin, une nouvelle fois, de cacher les bas de tiges plutôt dégarnis.

 

 

 

La taille d'hiver

 

Pour la taille d'hiver, cela dépend entièrement du jardinier: soit il s'oriente dans l' optique d'un espace propre et soigné, soit il se dirige sur un jardin naturel.

Dans le premier cas, les hampes florales seront taillées à ras du sol en fin de saison, en général de fin octobre à décembre, si le temps le permet, pour éviter le surcroît de semis spontané et pour éviter également, l'aspect inesthétique des tiges fanées sur le sol.

 

 

 

Dans le cas du choix d'un jardin naturel, tout est laissé à la nature, les graines sont laissées aux oiseaux et autres mammifères, les tiges fanées permettent aux insectes d'hiberner en tout tranquillité. C'est uniquement en février Mars que le jardinier viendra tailler et enlever le surplus de déchets. La plupart du temps les tiges et feuilles laissées sur le sol ce décomposent très rapidement pour donner de la matière organique à la terre qui viendra nourrir les plantes. Personnellement c'est ma vision du jardin d'hiver et du jardin en général

img_0-129_8_fr_vermiculite.jpg

 

 

Le semis

 

N'hésitez pas pas à tenter le semis d'asters, mes meilleurs résultats m'ont été donnés sur du semis du mois de janvier (sous serre), semis dans un terreau très fin sur lequel j'ai

  déposé les graines recouvertes de vermiculite (voir photo)

La levée ce fait au mois d'avril,

 

 

 

 

 

A bientôt pour d'autres Astrucs......................


Voir les commentaires

Des pommes, des poires et des scou................ et du raisin!

Publié le par Asterman

Photos à traiter (2)Excellente année encore pour les fruits, 2010 sera sans Photos-aout-septembre-2010 3446-400doute ma meilleure année pour le raisin.......................................

 

Photos-aout-septembre-2010 3447-400


 

 

 

 

Photos-a-traiter--3-.JPG

 

Absolument aucun produits comme le reste du jardin, les petits trucs (s'il fallait en trouver) sont une taille précise de la vigne et une exposition très ensoleillée.

Pour les autres fruitiers, je ne désherbe pas autour du pied de l'arbre, je laisse faire une nouvelle fois la fabuleuse  nature qui viens m'y placer: achillée, tanaisie et autre prêle, les auxiliaires viennent ainsi s'y réfugier..............  j'y ajoute en cours d'hiver une bonne dose de fumier que je laisse sur le sol.

Le poids des fruits sur les branches m'a obligé à condamné une allée!!!!!!!!!

Mais bon, c'est pour la bonne cause.

 

Vivement la récolte

 

 

 

 

 


Voir les commentaires

Gunnera manicata sous la couette

Publié le par Asterman

Ce petit article pour vous expliquer comment je fais hiberner Mr Gunnera.

Voila la bête qui commence à courber l'échine, plus trop d'allure mais normale pour un 4 décembre...............



La première chose à faire ou tout du moins celle que je fais est  de couper pratiquement à ras toutes les branches (on ne peut plus appeler cela des tiges) pourtant c'est une vivace!

Résultat du chantier...............


Sur la photo ce dessous, il n'apparaît plus sur la souche mère que les gros rhizomes et le bas des tiges.



Ensuite séparer les tiges des feuilles ces dernières serviront de couverture pour cet hiver, attention les tiges sont très difficiles à composter si vous faite un mulch qui est utilisé tout les 4 à 6 mois éviter de les mettre dedans!




La prochaine étape consiste à amener du fumure, personnellement je mets 40kg de fumier de cheval composté deux fois par an, en ce moment et lorsque je le découvre au mois d'avril.
Surtout aucun apport d'engrais chimique qui risquerait de lui brûler les racines............



Une couche de paille en guise de drap............
Masse impressionnante!!!!!!!!!!!!



La dernière étape réside à lui mettre sa protection les feuilles.



Et voila Mr gunnera est prêt pour l'hiver,  la protection est peut-être exagérée car un pied de 7 ans peut tolérer des températures relativement froides -10° sans problème, mais bon........... mieux vaut être prévoyant!!!!!!!


Voici  l'éveil d'une feuille chez gunnera, bien confiné à l'intérieur de sa protection la feuille ne sortira qu'en printemps prochain.
La protection s'ouvre lorsque le temps s'adoucit et ce referme lors du retour du froid, impressionnant cette nature...............




Bonne hibernation ........................
Et à l'année prochaine.






Voir les commentaires