Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Aster ageratoides 'Asran'

Publié le par Asterman

undefined














Aster Ageratoides 'Asran'


L’aster de Corée... Mérite de Courson.

Fleurs lilas puis bleues, aux pétales ultra fins, de la fin août à la Toussaint.
Hauteur 90cm, distance de plantation 80cm (n’aime pas la concurrence des racines d’arbre et arbuste).
Culture : terre ordinaire (supporte tout, même la terre de remblai). Soleil. Trés rustique.

En Corée, tout est différent. Les hommes mangent du riz. Et la botanique bouleversée. L’aster ‘Asran’ pousse comme un buis. Ses feuilles ondulent comme un chêne. Ses fleurs ont des pétales en soie, comme des marguerites en tenue de soirée
En Corée, on est performant. L’Aster ‘Asran’ se fiche du froid (-30°), du vent (boule compacte, cramponnée sur le sol) et du chaud (pas la moindre feuille abîmée lors de la canicule 2003).
En Corée, on est tout terrain. L’Aster ‘Asran’ pousse dans la glaise, l’argile et la terre de remblai. Discipliné, il cavale la première année mais reste sage ensuite. Planté en ligne, il donne d’adorables petites haies, aussi belles qu’une grande bordure de buis. Vous n’avez même pas besoin de les tailler !

Voir les commentaires

Aster ageratoides 'Ashvi'

Publié le par Asterman

undefined















Aster ageratoides (quercifolia) 'Ashvi':

C'est une plante à fleurs blanches pures assez grandes.
Floraison du mois d'aout au mois d'octobre.
A planter en situation ensoleillée, feuillage vert tendre découpé caduc, à planter en sol normal, sa hauteur ne dépasse pas 80cm. Port compact.

Ce cultivar à tendance à ce propager facilement divisé souvent pour lui garder une forme compact. Très costaud face à l’oïdium

Voir les commentaires

L'aster

Publié le par Asterman

L’aster par Linné

 

Plantes vivaces (très rarement annuelles), herbacées, généralement ramifiées, à feuilles alternes. Capitules portés sur des pédoncules feuillés, renfermant à la fois des fleurs tubuleuses et des fleurs ligulées, réunis en corymbe ou en panicule, rarement en grappes ou solitaires. Involucre campanulé, ou hémisphérique, à bractées plurisériées. Réceptacle plan, le plus souvent alvéolé. Rayons sur un seul rang, allant du blanc au violet, jamais jaunes. Fleurs du disque hermaphrodites, à corolle jaune tournant au pourpre. Anthères entières à la base. Branches du style aplaties, à appendices aigus. Aigrette à soies abondantes. 

Une famille constellée

 

La science contemporaine a révélé que les étoiles participent de la manière la plus radicale à l’organisation de l’univers. Elles symbolisent l’harmonie et la beauté lumineuse qui ont valu leur nom aux asters, aux cosmos et aux tournesols. Leurs « fleurs », qui rayonnent à partir d’un centre, ont une organisation précise évoquant l’ordre et l’équilibre du cosmos. Elles ont une forme circulaire et régulière qui signe la perfection.

Le mot aster signifie astres, en grec et en latin, et désigne également diverses plantes dont les fleurs ont une forme d’étoile. Il est à l’origine du nom de genre botanique Aster, utilisé aussi comme appellation vernaculaire (courante) pour les plantes de ce genre.

Regroupé avec d’autres genres ayant des caractères communs, il a donné son nom à la famille Asteraceae ; le genre Aster a servi de « type », autrement dit de modèle de référence, à cette famille botanique.

A leur tour, les familles botaniques proches les unes des autres, ont été rassemblées en un Ordre qui, toujours en référence aux asters, s’appelle : Ordre des Astérales, et ainsi de suite jusqu’à l’ensemble le plus important qui est celui du Règne végétal.

On comprend bien pourquoi les grecs et les romains considéraient l’aster comme sacré et inventèrent de merveilleuses légendes pour expliquer son origine.

La famille des Asteracées

 

Appelée également famille Compositae, la famille Asteraceae regroupe environ 13 000 espèces et 1 500 genres. Elle est réputée être la plus grande famille du monde végétal et surtout l’une des plus évoluées. 

Très cosmopolite, elle est présente sur pratiquement toute la surface du globe. Elle compte des plantes comme l’emblématique marguerite, l’edelweiss, l’estragon, la laitue, l’artichaut, le salsifis, etc.

Les plantes constituant cette famille sont essentiellement des herbacées. Elles portent des fleurs stériles et fertiles appelées fleurons. Elles n’ont pas de pédoncule et sont serrées les unes à côté des autres.


Placées sur l’extrémité d’un rameau ou d’une tige florale elles se réunissent et forment un capitule mimant souvent une fleur. Le support élargi est le réceptacle. Sa base est entourée d’une collerette de bractées appelée involucre.
La marguerite est l’exemple parfait du capitule.

 

Dans la symbolique des fleurs l’aster signifie l’amour continuel, la constance. L'aster symbolise aussi une arrière pensée.

Culture


Les asters apprécient la lumière, voire le soleil si la terre reste fraîche en été. Pour ce faire, vous pouvez pailler le sol, mais s'ils sont plantés entre d'autres végétaux, ces derniers suffiront pour maintenir la fraîcheur requise.

Peu exigeants, tous les sols leur conviennent. En revanche, l'humidité stagnante en hiver peut leur être fatale (comme beaucoup d'autres vivaces).

Faites un petit apport de compost au printemps, pour donner un coup de fouet et relancer la croissance. 

Plantation

L'automne constitue la meilleure période de plantation. Les sujets vendus en pépinières portent généralement quelques fleurs permettant de se faire une idée précise de la plante. Pour la hauteur attendue... reportez-vous à l'étiquette !

Comme toute plantation de vivace en godet, il importe de bien faire tremper préalablement la motte pour que le terreau soit gorgé d'eau. Démelez délicatement les racines trop serrées. Creusez le sol avec la petite pelle à main; déposez au fond du trou un peu de compost bien décomposé; tassez bien autour du pied. Si vous pensez le faire, c'est le bon moment pour pailler : jamais le pied de la plante ne sera aussi accessible ! 

Multiplication

Les asters se multiplient très facilement. Il suffit de diviser la touffe au début du printemps, ou de pratiquer le bouturage un peu plus tard dans la saison. La division des touffes est salutaire pour garantir une bonne vigueur.



Descriptif

 

Il existe près de 500 espèces d'aster classer en 3 catégories :
- les asters de printemps
tels (aster alpinus, aster tongolensis..)
- les asters d'été
(aster amellus "oeil du Christ", aster Frikartii .
- les asters d'automne
tels que aster novae-Angliae, novi-Belgii, Dumosus.

Il existe des asters pour tous usages : bordures, massifs de fleurs, potées, rocailles ou en groupes isolés.


On attribue des vertus médicinales aux asters ; l'aster amellus soignerait les inflammations de la gorge et des yeux, aster novae-Angliae soignerait les maladies de la peau
.

Ce descriptif est vraiment simpliste, nous verrons dans les prochains articles........



 

Voir les commentaires

Pourquoi Le jardin d'astrée

Publié le par Asterman

 1007-049--Small--copie-1.jpg

























Le jardin d'Astrée???



Dans la mythologie grecque, Astrée ou Astrapé (en grec ancien Ἀστράια / Astráia, « la fille-étoile » ou Ἀστραπή / Astrapế, « l'éclair ») est la fille de Zeus et Thémis (ou d'Astraéos et d'Éos selon les versions). Elle et sa mère sont la personnification de la Justice. Astrée est la dernière des immortelles à vivre parmi les humains durant l'Âge d'Or. Quand l'humanité est devenue corrompue à l'Âge de Bronze, elle quitta la Terre et Zeus la plaça dans le Ciel sous la forme de la constellation de la Vierge, tandis que laBalance de la Justice (son principal attribut) devint la constellation de la Balance.

. Devant la misere du monde, on pensa alors qu'Astrée se mit a pleurer et que ses larmes  se transforment en poussière d’étoiles qui tombant  sur la terre  donnerent naissances aux asters.

Une des raisons du rapport entre Astrée et mon jardin c'est la passion que j'ai pour cette plante vivace.

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 40 50 60 61 62 63 64 65 66 67