Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plante miracle: La consoude

Publié le par Asterman

De la famille des borraginacées (dont la bourrache et le myosotis), la consoude est une plante herbacée vivace. Elle a pour nom latin ‘symphytum officinalis’. Elle est aussi connue sous plusieurs noms, dont langue des vaches, oreilles d’ânes, herbe à la coupure, herbe aux charpentiers etc.

 Le nom consoude provient du grec et signifie ‘qui favorise la soudure’. Les gens anciens en utilisaient pour fermer et cicatriser les plaies. La plante varie en longueur entre 30 et 80 centimètres, avec des feuilles velues et épaisses, rudes au toucher et élancées, soutenues par un pétiole solide.

La plante comprend principalement une touffe de feuilles, dont émergent des tiges florifères garnies de petites clochettes dont la couleur varie selon les variétés.
Les tiges ont souvent des ailes, que ne sont autre que les ailes des pétioles qui se prolongent le long de la tige. Cinq pétales soudés ensemble forment la corolle.
Les racines de la consoude sont charnues et brunes à noires à l’extérieur, suivant l’âge, et blanches à l’intérieur.
Ces racines peuvent pénétrer profondément dans le sol, celles de certaines variétés pouvant aller jusqu’à 180 centimètres de profondeur. La consoude est présente principalement dans les milieux humides et ombrageux, et elle est originaire d’Europe et de l’Asie de l’Ouest.

 
nLa consoude est utilisée depuis plus de 2 000 ans en médecine traditionnelle. Par exemple, Dioscoride, un médecin grec du premier siècle de notre ère, la conseillait pour traiter les hémorroïdes ainsi que les inflammations pulmonaires ou digestives.
n

Déposée de nuit sur le rebord de la fenêtre d'une jeune fille, une feuille de consoude indiquait symboliquement que
l'homme qu'elle épousera n'aura pas une vie de tout repos.


Glissée dans les bagages, la grande consoude empêche ceux-ci d'être volés, c'est du moins ce que l'on assurait autrefois sur le Transsibérien.

 
          

 
LE PURIN DE CONSOUDE

C’est l’engrais vert le plus précieux au potager. Riche en éléments
     (en particulier azote et potasse).
On l’utilise pour constituer un purin aussi riche que le nitrate
     Il faut environ 1 kilo de feuilles que l’on fait macérer une semaine dans 10 litres d’eau de pluie.
On filtre et on pulvérise le feuillage (dilué à 1/20) soit 5 dl
Ou on arrose le pied des plantes (dilué à ¼) soit 2,5 litres
La consoude mis en tas produit en quelques jours un compost
aussi riche que le fumier ou ajouté au compost déjà existant.

Usages : Favorise la croissance et la floraison des plantes.

Encore une plante sauvage à laisser au jardin au même titre que l'ortie et la prêle.
Laissons leurs un peu de place dans un petit coin du jardin à l'abri des regards indiscrets, Tôt ou tard elle sera utilisée, soit comme nourriture pour la faune soit pour usage fertilisant, repulsif etc......

Commenter cet article

kitoune 30/06/2012 00:42


Très intéressant, en beignets c'est sympa mais ne pas en abuser car gare au foie ! elle est toxique à forte dose.


Sinon elle soigne ls ulcères, hémoroides, toux,... c'est l'une de nos meilleures plantes
cicatrisantes..


Bon W.E.

Asterman 03/07/2012 08:10



Merci pour le complement d'info Kitoune et à bientôt



nathy 04/07/2009 16:48

Bonjour,

J'habite la région Centre et plus précisemment dans le sud de l'Indre. Merci pour votre aide.
Cordialement,

nathy 03/07/2009 19:46

Bonjour,

Votre blog est une mine d' infos. La nature autour de nous, regorge de trésors végétales.
Faut il encore en prendre conscience....

Concernant la tanaisie, sauriez vous, ou je pourrais m'en procurer, avez vous des bonnes adresses?

Merci et bonne continuation

Asterman 04/07/2009 13:53


Je vous remercie Nathy, la nature est si belle lorsqu'on la respecte et si utile..............

En ce qui concerne la tanaisie, vous restez dans quelle région? (pour faire mes recherches)
Par ici on la trouve spontanée sur les bords de route et dans les champs......

Merci de votre visite


Le Huron 24/01/2009 17:44

Ne pas oublier que la consoude est un mets de choix. Recette simplissime: cueillir les feuilles. Enlever la nervure centrale (un coup de couteau de part et d'autre). Les paner comme des escalopes (farine jaune d'oeuf chapelure). Et les mettre à la poële avec une noix de beurre. On peut mettre les deux moitiés des feuilles l'une sur l'autre en les plaçant tête-bêche (le dessous velu des feuilles en contact) avant de les paner. Délicieux goût de sole meunière! C'est si bon qu'il faut se retenir pour ne pas aller cueillir les feuilles qui restent. Laissez-la vivre!

Asterman 26/01/2009 18:29


Excellente, j'ai mangé l'année dernière les beignets de consoude.
Mais attention à forte dose elle est nocive............

A bientôt et merci de votre visite.


Asterman 20/01/2009 17:14

Les plantes savent ou elles se trouvent bien: consoude .......compost que du bonheur pour lui.
Ici prés de chez moi la diversité des plantes sauvages n'est pas fantastique mais la consoude est là........... à profusion...........

a+