Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Callicarpa

Publié le par Asterman

































Baies de Callicarpa bodinieri var. giraldii 'Profusion':

Appelé également arbuste aux bonbons, cette arbuste de la famille des Verbénacées est originaire de Chine, Corée  ou Japon.
Il fleurit en été, couleur de la fleur blanc, rose. A planter au soleil pour une bonne floraison et fructification.
Sa hauteur n'éxede pas 3m.
Rusticité : abriter ces arbustes des vents froids et des très fortes gelées. Les jeunes Callicarpa présentent une plus grande sensibilité aux gelées que les plantes adultes. Prévoyez un bon paillage du pied durant les trois années qui suivent la plantation
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : semis au printemps, bouturage au printemps.
Taille : Prévoyez une taille annuelle à la fin de l'hiver : rabattez tous les rameaux de l'année à 10 cm de leur point de départ afin de conserver un arbuste compact et de stimuler la production de jeunes tiges florifères et fructifères.
Espèces, variétés intéressantes :
Le genre comprend environ 150 espèces
- Curieusement, on ne trouve pas en France l'espèce Callicarpa americana originaire du sud-est des États-Unis (de la Virginie au Texas). Elle pourrait pourtant s'adapter dans les régions au climat doux et notamment au bord de mer. Cet arbuste de 2 m de haut porte des feuilles duveteuses au revers argenté et des petites fleurs mauves en juillet et de gros fruits (4 mm de diamètre) violets en octobre.
- Callicarpa bodinieri 'giraldii', qui est la forme la plus communément proposée, porte des petites fleurs roses en juillet, groupées en bouquets à l'aisselle des feuilles sur les rameaux de l'année. Le cultivar 'Profusion', plus productif et aux jeunes feuilles d'un joli bronze est le plus apprécié.
- Callicarpa cathayana, Callicarpa dichotoma ou Callicarpa japonica sont les variétés aux formes plus compactes et tout aussi décoratives :
- Callicarpa japonica est un arbuste buissonnant originaire du Japon, qui ne dépasse pas 1,50 m de haut. Les feuilles en automne mélangent les dégradés d'or avec le violet, tout en portant des fruits violacés, dont la couleur est à son apogée en novembre. Floraison rose en août. Cette espèce peut souffrir des gelées printanières, mais il suffit de la retailler vigoureusement car elle repart bien de la base. Callicarpa japonica résiste toutefois mieux aux hivers rigoureux lorsqu'il bénéficie de longs étés chauds et secs. 'Leucocarpa' est la forme à fleurs blanches en septembre, suivies de fruits blancs.
- Callicarpa mollis : peut atteindre 3 m de haut. C'est une espèce chinoise au feuillage oblong, duveteux au revers. Fleurs roses estivales suivies de fruits lilas.
- Callicarpa rubella produit des fruits roses et peut atteindre 3 m
Maladies et insectes nuisibles : Pratiquement jamais attaqué par des maladies. Il peut présenter quelques feuilles tachées, mais sans aucune gravité.
Toxicité :
Encore trop peu connu, cet arbuste de culture très facile, apporte une note insolite aux massifs d'automne. Ses fruits sont d'une couleur incroyable.
Un arbuste insolite à fruits violets !
Si les fleurs d'été du Callicarpa sont assez discrètes, ses fruits en revanche ne passent pas inaperçus. Groupés en petites boules compactes sur les rameaux, violets et très brillants, ils ressemblent à des perles ou des bonbons ! D'abord blanc vert, puis lilas avant de devenir violet améthyste, ils apparaissent en octobre et persistent jusqu'en décembre sur la plante.
Par chance, les oiseaux n'en semblent pas très friands, vos Callicarpa resteront longtemps décoratifs.
La coloration automnale du feuillage est tout aussi originale, elle prend des teintes dorées, ponctuées de marques roses ou violet pâle.
Jouez les contrastes !
Le Callicarpa est un excellent arbuste à massif, car il demande peu d'entretien et reste assez compact. Plantez-le au second rang dans un axe bien visible de la maison ou des allées principales, afin de profiter au maximum de son aspect décoratif hivernal.
Alors que les haies bocagères reviennent en force, c'est vraiment une espèce à ne pas oublier. Son style naturel y fera merveille !
Pour un superbe effet automnal et hivernal, associez-le avec un hamamélis. Vous profiterez d'un feuillage automnal exceptionnel suivi d'une floraison jaune d'or dans la seconde partie de l'hiver. Pour souligner la coloration originale de ses baies vous pouvez aussi le rapprocher d'une symphorine dont les " bonbons " blancs donneront un d'éclat supplémentaire au massif. Palissé en compagnie d'un pyracantha à fruits jaunes, il sera également remarquable.
En dehors de la fin de saison, le Callicarpa reste assez discret. Pensez à planter au pied une clématite à grandes fleurs, qui s'épanouira au printemps et lui offrira un intérêt à la belle saison.
Pourquoi mon Callicarpa ne donne-t-il que très peu de fruits ?
C'est sans doute que, dans le massif il se sent un peu isolé, ou plus sérieusement, que ses fleurs ne bénéficiant pas d'apport de pollen extérieur, elles doivent s'autoféconder, ce que le Callicarpa effectue assez mal. Il est donc préférable de grouper trois plantes dans le massif, afin d'obtenir une bonne pollinisation et une fructification très spectaculaire. Notez aussi qu'une exposition insuffisamment ensoleillée peut être la cause d'une faible floraison, donc d'un petit nombre de fruits.
Le Callicarpa craint-il le froid ?
Callicarpa bodinieri var. giraldii 'Profusion', la forme la plus couramment proposée par les pépiniéristes résiste sans problème à - 15 °C. Toutefois, les gelées printanières tardives peuvent abîmer les nouvelles pousses en formation. Dans ce cas, il est nécessaire de tailler sur les bourgeons qui ayant survécu au froid présentent un petit bouquet de feuilles vertes. Les autres Callicarpa que l'on trouve parfois dans les foires aux plantes rares résistent à - 10 °C environ, mais nécessitent un été long et chaud pour bien s'aoûter (c'est à dire pour que les rameaux forment un bois dur et résistant).
Peut-on semer les fruits du Callicarpa ?
Sans problème, les graines germent bien, même si on ne les débarrasse pas de la pulpe des fruits qui les entoure. La germination est lente (2 ou 3 mois), de même que la croissance durant la première année. Le seul défaut de ce mode de propagation est qu'il produit des plants très hétérogènes, aussi bien côté vigueur que coloration des fruits avec des variations notables dans leur quantité.
Le saviez-vous
Le nom Callicarpa vient du grec kallos, beau, et karpos fruit. Ce nom a été donné à la plante par le célèbre naturaliste suédois Karl von Linné.
 Le Callicarpa ampla (ou capa rosa) est une espèce rarissime de Porto-Rico. La plante a été décrite en 1847 par Johannes Conrad Schauer (- 1848) à partir de spécimens récoltés en 1827 par Heinrich Wylder. Depuis, seulement sept spécimens ont été trouvés, six dans la partie basse des montagnes de Porto-Rico et une à Saint Thomas dans les Îles Vierges américaines.
Sur le plan botanique, le bouquet floral des Callicarpa porte le nom de cyme. C'est une inflorescence ressemblant à une grappe, mais dont chaque axe principal est terminé par une seule fleur.
Le Callicarpa est aussi appelé par les anglo-saxons " jolie baie " ou " mûrier des français ", bien qu'aucune des 140 espèces connues ne soit originaire de France et qu'il n'ait vraiment rien d'un mûrier, pas même la forme ou la couleur des fruits ! Bon nombre de Callicarpa sont des espèces tropicales, mais quelques-unes originaires de Chine et d'Amérique du Nord sont communément proposées par les pépiniéristes pour la décoration des jardins. Les Callicarpa rustiques sont des arbustes à feuillage persistant qui mesurent de 1,80 à 2,50 m de haut à l'âge adulte, formant un buisson assez compact et bien ramifié.
Le genre Callicarpa appartient à la famille des Verbénacées qui renferme de nombreuses plantes ornementales comme les verveines bien sûr, mais aussi Lantana, Caryopteris, Vitex agnus-castus, Clerodendrum, Holmskioldia, Petrea, etc. Les Verbénacées qui regroupent 75 genres et plus de 3 000 espèces comprennent aussi des plantes aux vertus médicinales : verveine officinale, verveine citronnelle (Lippia), et des espèces d'usage industrielles comme le teck (Tectona grandis).
Le nom d'espèce bodinieri rappelle que la plante fut envoyée de son pays d'origine (la Chine) au Muséum d'histoire naturelle de Paris en 1887, par le père Émile Maria Bodinier (1842-1901), missionnaire français et botaniste.
 La variété giraldii fut découverte en 1890 dans la province de Cheng-si au nord-ouest de la Chine par le père italien Giuseppe Giraldi, qui en fit parvenir un exemplaire aux pépinières Hesse de Brême (Allemagne) en 1912. Elle se distingue de l'espèce Callicarpa bodinieri par ses feuilles glabres.

Commenter cet article

sophie77 21/04/2008 22:17

superbes toutes ces petites boules mais sont elles toxiques car j'ai toujours peur que mes enfants en mange.
bizzz sophie77

Asterman 22/04/2008 17:26



Sophie, à premiere vu la baie ne parrait pas toxique tout du moins d'aprés ce que j'ai pu lire!
Sinon, peut-être une amorce de solution: couper les branches du bas de l'arbuste afin que les enfants en bas age ne puissent l'atteindre!!

A bientôt



Viou62 20/04/2008 21:19

C'est un très bel arbuste surtout à partir de l'automne
Je l'ai acheté il y a 3 ans. Il n'est pas encore très grand et a passé ces 3 hivers sans protection et il a resisté !!!
Les baies me font penser à des perles plutot que des bonbons....

Très bel article, il faudrait le mettre dans l'ombelle !!!
Bises

Asterman 22/04/2008 17:36


Bonjour Viou,
En effet il ajoute des touches de couleurs en automne trés interessantes.
J'ai également C. leucocarpa avec ses baies blanches, C. dichotoma et ses couleurs de fin d'été exceptionnelle et le tout dernier C. japonica var. luxurians que j'ai planté en octobre
dernier.......

a+