Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'oïdium

Publié le par Asterman

L'oïdium

C'est souvent en mai que la maladie du "blanc" commence ses ravages. L'humidité encore bien présente et l'arrivée de la chaleur, des végétaux trop serrés, les écarts de température importants entre la nuit et le jour constituent des facteurs favorisant l'apparition de ce champignon qui menace grand nombre de cultures, aussi bien au jardin d'ornement qu'au verger ou au potager...

L'oïdium fait partie des maladies bien connues des jardiniers. Tout commence par l'apparition d'un feutrage blanc d'aspect farineux sur les feuilles, les tiges et parfois les fleurs. Souvent, l'oidium provoque une déformation des feuilles, qui se gondolent et se boursouflent.

Ce champignon  s'attaque principalement au rosier, au plante vivace (aster nb) , au melon, à la courgette, à la tomate... à la vigne, au pommier, au groseiller à maquereau... bref un peu à tout!

Que faire?

  • Espacer suffisamment les plants , nettoyer régulièrement autour des plantations, dégager le centre des pieds d'asters de rosier... pour que l'humidité ne persiste pas longtemps (un facteur favorable à l'apparition de la maladie),
  • Suprimer rapidement les parties du sujets atteints afin que la maladie ne se propage pas trop vite, brûlez vos déchets de tailles.
  • Lorsqu'il fait chaud, veiller à ne pas arroser le feuillage.


Quelques petits moyens de lutte:

Eviter par respect pour la nature, pour votre jardins et les merveilles qu'il contient l'emploi de produits chimiques.


Traitement au bicarbonate de soude.  
La pulvérisation de bicarbonate de soude est assez efficace. Son pH  basique empêche les spores de champignon de germer. Dissoudre 5 g (1 cuillère à café) de bicarbonate de soude par litre d’eau et ajouter 1 cuillère à café de savon de Marseille liquide.
Pulvériser cette solution sous et sur les feuilles et renouveler après toute grosse pluie.


Traitement au lait:
Une étude de 1999 indique qu'une vaporisation régulière du feuillage avec un mélange d'eau et de lait (9 pour 1 ou 2) permet d'éradiquer l'oïdium. De plus, cette vaporisation renforcerait les défenses immunitaires de la plante. Utiliser de préférence un lait écrémé ou demi-écrémé pour éviter les odeurs de décomposition des graisses du lait. Ne pas surdoser le lait sinon d'autres types de champignons se développeraient. L'action du lait sur l'oïdium s'expliquerait par ses propriétés anti-fongiques naturelles.

Le soufre: (à utiliser avec modération)
Cette substance naturelle, utilisée principalement contre l'oïdium, a également une action efficace contre les acariens (araignée rouge) et contre la tavelure. Contrairement au cuivre, il n'est pas phyto-toxique, à condition de l'utiliser quand la température est inférieure à 30°, attention toutefois car on lui reproche de causer des dommages à la faune auxiliaire, entre autres acariens prédateurs et larves de coccinelles.

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

yveline 04/11/2009 21:44


merci pour ces "tuyaux"
yveline


belledegif 01/02/2008 19:16

je découvre ton blog... bravo !...
pt détail tech : je trouve que la couleur du texte pas assez claire ne se voit pas bien sur le fond foncé